Un médicament contre les maladies du cerveau ?

Lutter contre le vieillissement précoce du cerveau est une priorité pour tout le monde. J’ai récemment appris qu’il y avait un mélange miracle qui pouvait aider, et qui pouvait aussi servir à diminuer les risques liés aux maladies neurodégénératives.

En cherchant un peu, j’ai appris que le mélange en question a été découvert par des scientifiques, et qu’elle aiderait à stopper la perte des cellules du cerveau. C’est en tout cas ce que dit un rapport délivré par l’entité qui a fait la découverte. Je me suis dit que ça intéresserait pas mal de monde ! Je vous donne donc quelques détails en plus.

Un mélange testé sur des souris

La première expérience avec le remède en question a servi à nourrir des souris. Celles-ci avaient perdu une bonne moitié des cellules de leur cerveau. C’est un peu un équivalent de ce qu’est l’Alzheimer pour nous. Les cobayes ont donc reçu le cocktail qui a été injecté dans des morceaux de bagel.

Des morceaux qui ont été servis tous les jours sur plusieurs mois. C’est en observant les effets sur les souris que les chercheurs ont pu constater que la perte massive de neurones avait cessé. Il en était de même pour le déclin cognitif. Et ce n’est pas tout, puisqu’une amélioration a également été notée au niveau de la vision de ces cobayes. En plus d’un sens de l’odorat plus développé !

Et sur les humains ?

La grande étape qui devrait suivre dans cette recherche reste le test du supplément de cocktail sur l’organisme humain. Je pense que ça ne prendra pas plus longtemps que les deux prochaines années, dans la mesure où c’est un cocktail pour pourrait révolutionner beaucoup de choses.

Si on sait que les souris et les humains partagent beaucoup de points communs, on ne peut pas encore affirmer avec certitude que le médicament aura les mêmes effets.

1 commentaire

  1. Clothilde

    J’en ai appris assez aujourd’hui pour me faire garder espoir. Le seul hic maintenant, c’est la durée d’attente pour voir s’il y a vraiment des effets similaires sur les humains. J’ai l’impression que ces deux années vont passer très lentement. C’est fou !